Qui suis-je ?

Je suis Marilyne Collet, psychothérapeute, sophrologue, hypnothérapeute, coach installée en cabinet libéral depuis septembre 2003.

Je suis diplômée de sophrologie, maître-praticien en programmation neuro-linguistique, certifiée en hypnose éricksonnienne et en psychopathologie clinique (approche Jungienne).

J’ai également suivi un cursus en ligne certifié par le Docteur David O’Hare en cohérence cardiaque

Je suis spécialisée dans l’arrêt du tabac grâce à la méthode « Arrêt-tabac.net » (ATN)

Formée également à l’hypnocoaching process®  par Robert Saunier développeur et enseignant de la méthode, reconnue par la Fédération française de coaching et Thérapie brèves.

Ma biographie

Je reconnais qu’il est un peu inhabituel pour moi de raconter ma propre histoire. Je le fais ici parce que je crois sincèrement que mon histoire est aussi un peu la vôtre.
Je crois que j’ai pu éprouver vos sentiments, connaître vos craintes, vos insuccès, vos frustrations, vos blessures.
Ma biographie se veut à la fois crédible et pleine d’espoir.

Lancée très tôt, très vite dans la vie active : 1 bébé, 1 mariage, 1 second bébé, 1 entreprise et 1 maison. Tout ceci réalisé dès l’âge de 25 ans. Je n’avais pas de temps pour autre chose. Ma vie était bien remplie et confortable.

Mais le décès brutal de ma grand-mère lorsque j’ai 21 ans, le deuil impossible, le réveil d’un déni d’agression sexuelle à l’adolescence, une tumeur au sein, une dépression ont raison de l’ image de moi qui se dégrade, mon estime personnelle est en berne, je commence également à sentir un sentiment d’enfermement dans une vie bien trop « rangée ».
Je résiste pourtant à l’idée d’un changement et je continue encore pendant 3 ans. Je sens une sorte d’urgence à vivre, pourtant je peine à trouver énergie et motivation.
C’est la rencontre avec une thérapeute qui déclencha le changement, qui me poussa sur la première marche de ma nouvelle ascension vers le mieux-être.
Je n’avais jamais eu l’idée de me faire aider, je n’étais même pas sûre que quelqu’un puisse le faire et c’est sans grande conviction que je me rends au premier rendez-vous.
Cette psychologue qui est aussi sophrologue se révèle être LA personne qu’il me faut. Je découvre un métier dont les séances peuvent être originales, loin des clichés que je pouvais avoir, bienveillantes et tellement aidantes. J’apprends à porter un nouveau regard sur moi ; j’étais une « intello » qui mentalise et analyse et voilà que je découvre des aspects de moi méconnus ou refoulés, notamment un plan émotionnel complètement ignoré, et donc toutes ses ressources inutilisées.
En à peine quelques mois, je suis de nouveau pleine d’énergie et d’enthousiasme, bien décidée à comprendre comment prolonger ce que je conçois comme un petit miracle. Je sais enfin de quoi serait fait mon avenir !
Je démissionne de l’entreprise qui a bien prospéré et peut se passer de moi. Dans l’année qui suit, je suis inscrite dans une école de sophrologie où en plus d’intégrer la méthode, je continue mon chemin thérapeutique. J’intègre également une formation de P.N.L (Programmation-Neuro-Linguistique) et hypnose, qui propose des thérapies intensives auxquelles j’adhère pour encore plus de mieux-être.
Grâce à ces séances je commence à découvrir les zones douloureuses qui m’empêchent d’être vraiment libre et heureuse. Je parviens à terminer le deuil de ma grand-mère adorée  et que je ne pouvais évoquer sans larmes. Un protocole simple et efficace a transformé cette souffrance en un apprentissage utile. De même, victime d’une agression sexuelle à l’âge 17 ans, je ne prenais pas la mesure du traumatisme et de ces conséquences dans ma vie de femme. Je me dévalorisais et me sentais coupable. Encore une étape importante franchie vers le mieux-être, accompagnée de soutien, compréhension et de beaucoup d’empathie de la part du thérapeute.
C’est incroyable comme ces expériences supposées enfouies ou tout simplement niées me gâchaient la vie, alors que j’accusais « les autres », l’environnement ou les circonstances d’être à l’origine de mon mal-être. J’ai appris à « aimer » plutôt qu’à « vouloir comprendre ». Ce changement de perception et de conception, initié par la thérapie, m’a éclairé bien plus que mes ruminations mentales solitaires et vaines.
J’ai également eu recours à un coach parce que je devais prendre une décision importante. Des croyances limitantes, la peur d’être une mauvaise personne si je pensais à moi d’abord, des résidus de schémas d’assujettissement m’écartaient sans cesse de mes besoins et objectifs. Avec méthode et rigueur, franchissant un à un les obstacles, cet accompagnement m’a remis sur les rails de la voie que j’ai choisie.
Et j’ai choisi d’accompagner sur le chemin de la réparation et de la renaissance, des femmes, des hommes, des adolescents, et c’est une joie d’assister à ces évolutions ou épanouissements. Il n’y a rien que je ne propose à mes clients que je n’ai expérimenté moi-même de l’intérieur. Je sais ce que cela fait de souffrir, puis d’être libérée et grandie.
Je propose depuis 2003 cet accompagnement encore enrichi de nouvelles techniques, pour un dépassement des souffrances, une affirmation de soi sereine et harmonieuse dans une vie accomplie en couple, en famille ou/et au travail.